De l’EM Normandie à Microsoft : Découvrez le parcours de Paul Simon

.Paul fait partie de ces étudiants ambitieux et fins lorsqu’il s’agit de leurs décisions professionnelles. Il a su choisir avec intelligence son orientation et tirer profit de ses expériences. Ainsi, cela lui a permis de prendre la direction qu’il souhaitait, le menant aujourd’hui à travailler pour Microsoft. Découvrez son témoignage !

 

Qu’est-ce qui t’a poussé à choisir l’université de Paris Dauphine après avoir étudié à l’EM Normandie et à l’Université du Havre ?

Après ma licence de Gestion et plusieurs expériences à l’étranger je recherchais une formation universitaire reconnue en management avec une approche globalisée et une expérience d’apprentissage en entreprise.

Le MIB de Paris Dauphine est un Master 2 sur 18 mois accessible sur sélection. Il prépare à des fonctions de management stratégique du numérique, avec l’agilité d’une formation universitaire de recherche. Le tout adossée à une mise en pratique en entreprise dans un environnement professionnel.

Le master avait tout pour me plaire. Une période de formation en Asie, un corpus 100% en anglais, 40% d’étudiants étranger dans une promo extrêmement resserrée et des professeurs multinationaux. L’apprentissage a été la cerise sur le gâteau. Pouvoir appliquer directement en entreprise les cours c’est un vrai bol d’air pour ceux qui cherchent à sortir de la théorie. C’est ce qui m’a décidé à postuler.

En janvier 2018, tu rejoignais les équipes de Microsoft, comment s’est déroulé le processus de recrutement ?

J’ai postulé en ligne via le site carrière de Microsoft pour l’apprentissage. Le recrutement pour les divisions Commerciale et Marketing est assez complet.

Concrètement en 4 étapes :

  1. Si notre CV passe le premier filtre et correspond à un poste disponible on reçoit plusieurs tests à réaliser en ligne (personnalité, valeurs et aptitude à la gestion notamment),
  2. Après quoi on réalise un entretien avec une RH pour tester notre motivation et notre anglais.
  3. Ensuite on réalise une interview vidéo en ligne avec des questions (30s de préparation puis 2mn de restitution).
  4. La dernière étape est un Assessment Center au Campus de Microsoft où l’on passe différents entretiens avec des managers. On doit également restituer ce jour-là une présentation sur un sujet reçu à l’avance et participer à un Business Game avec les autres candidats.
    La sélection se fait, par les managers, à la fin de la journée.

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler pour cette société ?

J’avais envie de travailler pour Microsoft car l’entreprise a gagné ces dernières années ses galons de chevalier blanc de la tech. Microsoft se démarque des GAFA et multiplie depuis des années les efforts pour intégrer et inclure un maximum de composantes et de personnes.
Cela s’illustre parfaitement dans notre devise : « empower every person and organization on the planet to achieve more ».

Microsoft ne se contente pas d’accumuler et de croitre. L’entreprise travaille à permettre à tous, sans discrimination de réaliser des choses, ce que je trouve noble.

J’ai également découvert une société qui te tire en permanence vers le haut, qui te fournit les moyens de tes ambitions, dans laquelle tes erreurs sont partagées et où tes projets sont encouragés. C’est suffisamment exceptionnel pour être souligné.

 

Tu es depuis resté chez Microsoft et tu occupes maintenant le poste de Partner Marketing Advisor – TPME & ETI, quels sont les aspects de ton poste que tu préfères ?

En tant que Partner Marketing Advisor (PMA) mon rôle est d’accompagner les partenaires stratégiques de Microsoft dans leur politique de marché, notamment sur le segment clientèle des petites et moyenne entreprises. Je travaille donc avec les gros acteurs français qui sont capables d’adresser une audience PME/ETI nationale (les opérateurs télécoms, des distributeurs, des éditeurs, etc.).

Ce que je préfère dans mon job c’est qu’avec le titre de PMA Microsoft. J’évolue dans des sphères hiérarchiques qui ne sont pas accessible normalement à quelqu’un de ma séniorité. Mes interlocuteurs sont généralement des DG, des directeurs et responsables marketing ou encore des directeurs produits et ce ne sont pas mes clients. La relation que nous nouons est une relation de partenariat.

Autre point intéressant, via le Graduate Microsoft programme, nous amène à nous former en interne. Aussi, il nous permet d’aller à l’étranger par moment. Par exemple je pars une semaine à Las Vegas cet été. J’y suivrai des séminaires et les conférence « Ready » et « Inspire » de la corporation. De façon générale l’offre de formation disponible est excellente. En un an j’ai passé deux certifications, une avec la Northwestern Kellogg et une autre avec l’INSEAD.

Quelles sont tes aspirations professionnelles pour l’avenir ?

A moyen terme j’espère travailler pour Microsoft encore au moins quelques années. Je suis en train de voir pour m’expatrier en interne à New York (avec ma conjointe). Idéalement, sur une fonction marketing là-bas. C’est une magnifique expérience de travailler pour une entreprise qui est globale et j’aimerai en retirer un maximum.

A long terme, je me vois certainement prendre une fonction stratégique dans une entreprise française. Potentiellement en tant que CMO ou en direction générale, en province 😉.