International et nouvelles technologies pour un parcours sur mesure : découvrez Alexandre Levi

Le parcours très ouvert sur l’international d’Alexandre Levi nous a donné envie d’échanger avec lui sur sa manière d’orienter ses études. Nous avons rencontré un jeune homme déterminé, ayant le recul nécessaire sur ses expériences et utilisant tous les leviers professionnels mis à sa disposition pour atteindre ses rêves et objectifs. Découvrez son parcours inspirant.

 

D’après votre profil Linkedin, vous avez effectué une partie de vos études à l’étranger. Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Après avoir effectué une année de classe préparatoire, j’ai décidé de commencer des études d’économie et d’informatique à l’Université Bocconi à Milan, en Italie. Cela m’a permis d’appréhender un nouvel environnement. L’Italie, ce n’est pas le bout du monde mais il a fallu que je m’adapte à cette culture unique, que j’apprenne l’italien mais aussi, que j’appréhende un système universitaire totalement différent. Aussi, j’ai eu l’opportunité d’effectuer un échange universitaire à UCL à Londres. Étant parti de chez mes parents il y a trois ans, je me rends compte que la peur du départ et de la découverte a disparue. Une fois que le pas est sauté, il l’est pour toute la vie.

 

Vos études combinent l’économie et les nouvelles technologies. A votre avis, quels sont les avantages de ce type de formation ?

J’ai toujours été passionné par les nouvelles technologies. Plus tard, j’aimerais travailler dans le conseil et la transformation digitale des entreprises. Ma licence à La Bocconi m’a permis en premier lieu d’appréhender les changements majeurs qui s’opèrent au sein de notre société. J’ai pu étudier le machine learning, la programmation, les statistiques avancées et même le Blockchain. Même si le côté technique est fortement mis en valeur, le côté business permet de réellement comprendre en quoi ces technologies vont révolutionner les habitudes de consommation et les techniques de ventes. Je ne suis pas voué à être ingénieur mais ce cursus m’a procuré une double casquette ingénieur-commerce primordiale pour faire le lien au sein des entreprises entre les ingénieurs et les commerciaux.

 

En jetant un œil à votre profil LinkedIn, j’ai remarqué que vous avez d’ores et déjà plusieurs expériences professionnelles. Pourriez-vous nous en dire plus quant à ce que ces expériences ont apporté à votre parcours professionnel ?

J’ai effectué plusieurs stages pendant mon cursus universitaire dont un qui m’a beaucoup marqué. J’ai travaillé chez Transatel pendant trois mois. C’est une entreprise qui effectue ses activités dans l’Internet des objets. Cela m’a beaucoup aidé à lier le côté business étudié à La Bocconi au sein d’une entreprise de télécommunications. L’équipe était jeune, dynamique. Translatel a une structure à taille humaine, ce qui m’a donné l’opportunité de découvrir tous les pans d’une entreprise. Aussi, cela m’a permis d’améliorer mon aisance à l’oral. Ce stage m’a permis de confirmer mon envie de travailler dans le secteur des nouvelles technologies et me permet d’orienter mes choix académiques en conséquence.

 

Quels sont vos objectifs pour l’avenir ? Dans quel domaine souhaitez-vous évoluer ?

Je vais commencer en septembre le Master en Management de l’ESCP. Je vais pouvoir me spécialiser dans l’Internet des objets et dans le conseil. C’est encore une fois une belle opportunité pour lier nouvelles technologies et stratégie des entreprises. J’aurai aussi l’opportunité d’effectuer deux stages de 6 mois en année de césure. Je vais donc essayer de m’orienter vers les grands cabinets de conseil en transformations digitales des entreprises.