#MondeDuTravail | Les questions à ne pas poser à un recruteur en entretien

Questions prématurées

 

1. Quelles sont les horaires de travail ?
TIP : Ne pose cette question que si tu as vraiment besoin de le savoir (par exemple si tu vis loin) et que tu es dans une étape de la sélection très avancée.

2. Puis-je arriver plus tôt et repartir plus tôt ?
TIP : Ce genre d’information n’est à demander qu’une fois avancé(e) dans le processus de recrutement. Tu risquerais de paraître rétissant(e) à l’idée de t’investir si tu la poses trop tôt.

3. Est-ce que des périodes de vacances sont prévues ?
TIP : Toutes les questions « techniques » sont à garder pour le moment où tu auras eu une réponse positive. A ce moment-là tu pourras vérifier tout ce qui concerne ton confort et si ça ne te va pas… Décliner l’offre ! D’ici là, montre-toi motivé(e) et concentré(e) sur ta future mission !

4. Est-ce que des avantages sociaux sont prévus ?
TIP : Idem, garde cette question pour le moment où on t’aura dit oui !

5. Est-ce que je pourrais parfois m’absenter pour des raisons universitaires ?
TIP :  Sois transparent sur ta situation étudiante. Le recruteur saura comprendre que tu risques d’avoir occasionnellement des obligations liées à tes études. Cependant, n’aborde cette question technique qu’une fois avancé(e) dans le processus de recrutement.

6. Quand pourrais-je espérer une promotion ?
TIP : Même si être déterminé(e) et ambitieux(se) est apprécié, parler de promotion au moment de l’entretien peut paraître très prématuré, d’autant plus si c’est le premier entretien ! Attend d’avoir fait tes preuves avant d’évoquer cette question.

7. Comment s’est passé mon entretien ?
TIP : Tu dois te montrer professionnel(le) jusqu’au bout. Cette question serait inappropriée. Même si cela te démange, tu ne sauras comment s’est passé ton entretien que lorsque l’entreprise reviendra vers toi.

B) Questions inappropriées

1. Toute question sans réel intérêt.
TIP : ton interlocuteur risque de penser que tu n’es pas sincèrement intéressé et cherche simplement à combler les vides.

2. Toute question concernant une information disponible en ligne.
TIP : Chaque entretien doit être préparé avec soin. Renseigne-toi bien sur l’entreprise mais aussi sur la personne que tu vas rencontrer (LinkedIn).

3. Ne pose pas de question trop personnelle au recruteur
TIP : Cela serait risquerait d’être déplace !

4. Quel sera le montant de ma rémunération ?
TIP : Question stupide ou intelligente ? Il est légitime de souhaiter savoir pour combien tu postules. En revanche, cette question est à manier avec précautions :

- La rémunération peut s’avérer être un élément déterminent d’une prise de poste. Cependant, il faut garder à l’esprit que tu dois montrer que ta motivation trouve sa source dans les missions liées au poste, dans l’entreprise, dans ses valeurs, et non dans le montant de l’argent que tu recevras à la fin du mois.

- Ne demande pas trop tôt à savoir combien tu seras payé(e) : garde cette question pour, à minima, le deuxième rendez-vous. 

- Avant l’entretien, renseigne-toi sur le salaire minimum et le salaire maximum du marché par rapport à ton expérience et à tes études. Ainsi, fais-toi une idée du montant de la rémunération que tu peux attendre pour pouvoir répondre à la question « combien espères-tu ? » au cas où. 

5. Ne pas poser de questions ? Erreur !

Ne pas poser de question peut être pire que de poser une question stupide. Présente-toi au rendez-vous avec au moins une ou deux questions. Essaie de trouver des questions pertinentes d’après tes recherches sur l’entreprises et / ou parmi les questions que nous te suggérons. Aussi, garde ton esprit alerte lors de ton échange avec ton interlocuteur : des questions pourraient te venir pendant l’entretien !

Voici les questions pratiques que tu peux poser :

- Quand allez-vous passer les derniers entretiens ?
- D'ici combien de temps puis-je m’attendre à avoir un retour de votre part ?
- Quand se fera la prise de poste ?

Discover Tutored